6 mai 2018

France 2018, publication # 2

Clic pour Voir album
Eh! bien! le mauvais temps nous a rattrapé! À notre départ de Rocamadour, c’est sous un ciel gris que nous avons pédalé toute la journée. Il y a même eu une petite bruine un moment donné pour nous faire frissonner un peu plus. Car en plus de rouler sous les nuages, il fait froid! Heureusement que le paysage est joli, ça compense…

En fait, nous avons l’embarras du choix pour visiter de petits villages pittoresques comme Domme et sa bastide où nous croisons un groupe de Français du nord qui nous font joyeusement la conversation, puis sur la place, un cuisinier en pause nous fait gentiment un p’tit résumé sur l’historique du village. C’est ainsi que d’un château à l’autre, nous rejoignons Saint-Cyprien où nous décidons de camper au bord de la Dordogne. La dame nous prévient qu’il va faire froid puis nous offre de venir cuisiner dans une petite pièce près de la réception. Le lendemain, elle nous prépare un café crème réconfortant.

Clic pour Voir album


Clic pour Voir album
Le soleil se bat avec les nuages toute la journée et nous avançons tranquillement vers Bergerac à travers la campagne. Tout à coup, dans le petit village de Varennes, la route que nous suivons se transforme carrément en sentier. Nous voilà hésitants ne sachant trop s’il faudra rebrousser chemin. Pour nous rassurer, nous décidons de retourner un peu sur nos pas pour consulter une dame que nous avons aperçu dans sa cour. En deux temps trois mouvements, nous voilà à prendre le café avec Brigitte et son mari Gérard qui s’avère être le maire du bourg! Au fil de la conversation, nous apprenons que leur fils a vécu 6 ans à Montréal et revient tout juste en France pour s’y réinstaller avec sa petite famille. Petit détail amusant, quand Brigitte nous demande ce que nous mangeons en camping et qu’elle apprend que nous avons fait chauffer un cassoulet en conserve hier soir, sa réaction: « C’est dégoûtant! » Denise avoue que c’est peut-être ça qui lui a mis l’estomac à l’envers toute la nuit…Au moment de partir, nous avons droit à un pot de rillettes d’oie fait par les producteurs eux-mêmes et Brigitte nous déconseille de nouveau ces « trucs en conserves ». 

Clic pour Voir album


Clic pour Voir album
Nous finissons facilement la journée au camping de la Pelouse à Bergerac où le jeune homme à la réception nous dit être resté 11 ans au Québec! Pour couronner le tout, peu après que nous soyons installés, un camping-car s’approche et nous faisons la connaissance de Gilles, un retraité québécois qui a épousé Éliane, une Française. Décidément, les liens du Québec avec la France sont forts. 


Clic pour Voir album


Le lendemain, sur les conseils de Gérard et Brigitte, nous montons au château de Monbazillac à travers une courtepointe de vignobles qui recouvrent les collines surplombant la Dordogne. Un site magnifique que nous prenons le temps de photographier et filmer de tout bord tout côté. Nous prenons la journée pour rejoindre Coirac où nous attendent Anne-Marie et Patrick, des hôtes Warmshower. Ce qu’il y a de particulier, c’est que nous les avons rencontrés précédemment en Bolivie en 2014, lors de notre voyage en Amérique du Sud. Il est donc très agréable de les retrouver et de partager nos différentes aventures. Que de bons souvenirs à partager! 

Clic pour Voir album


Clic pour Voir album
Arrivés vendredi soir, voilà que le temps se gâte vraiment avec une pluie froide si bien qu’Anne-Marie et Patrick nous proposent de passer le week-end avec eux. Ils nous emmènent visiter Saint-Émilion où malgré la pluie, nous pouvons découvrir plusieurs recoins de ce joli village avec Patrick comme guide qui connait tous les endroits intéressants. Comble de bonheur, ils nous cuisinent des plats tous plus délicieux les uns que les autres et Denise est ravie de goûter les bons vins d’ici. Et que dire des conversations animées, et en soirée des parties de billard en rigolant. Nous allons même voir une course de ‘caisses à savon’ au pied d’un château. Un séjour mémorable à Coirac!

Clic pour Voir album


À Bordeaux
Finalement, ce n’est qu’après 3 jours que nous pouvons reprendre la route pour rejoindre Bordeaux en suivant l’itinéraire proposé par Patrick. Ça nous permet de découvrir quelques-uns des points d’intérêts de cette jolie ville. Le fameux miroir d’eau nous impressionne particulièrement. Nous campons un peu après Bordeaux mais le lendemain, le froid est mordant, si bien que Denise sort ses gants d’alpagas! Brrrr! Arrivés sur le bord de l’Atlantique à Lacanau, il pleut et vente à écorner les boeufs si bien que c’est à l’hôtel que nous logeons.  La chape de nuages semblent bloquée sur nous les jours suivants, mais il y a heureusement une belle éclaircie qui nous permet de grimper la dune du Pilat au petit matin à partir du camping où nous sommes installés. Quel site impressionnant! 
Avec Ben et Rose
Nous voilà maintenant à Biarritz où nous accueillent Ben et sa copine Rose. Nous avions hébergé Ben lors de son périple à vélo au Québec en 2014 et il nous a spontanément invité à le revoir ici. Après avoir parcouru 122 km dans la journée, voilà qu’il nous fait ‘rajeunir’ d’une trentaine d’années en nous amenant au célèbre Bar Jean en soirée pour dîner…vers 22 hres, dans une ambiance survoltée avec plusieurs copains. Super soirée! Mais les 4 étages de leur appartement nous achèvent complètement les jambes. Faudra une petite journée de congé de vélo demain!

Clic pour Voir album


Finalement, la météo ne nous a pas trop gâtés ces derniers temps, mais pour compenser, nous avons le bonheur de découvrir l’hospitalité chaleureuse des Français. Un pays a beau avoir les plus beaux sites ou paysages, c’est avant tout les gens qui l’habitent que en font un endroit qu’on a de plus en plus envie de découvrir. La France nous offre tout ça et plus encore! 

À suivre…


Anecdote: Quelques personnes en nous entendant parler s’exclament: «  Ah! mais vous avez l’accent de Céline Dion! » 

Clic pour Voir album


Clic pour Voir album

Clic pour Voir album


6 commentaires:

  1. J'ai beaucoup pensé à vous ces derniers jours car il ne faisait pas un temps à sortir un cycliste ! Aujourd'hui le soleil est de retour, j'espère que pour vous aussi c'est le cas. Malgré tout, vous avez l'air de passer de très bons moments et les photos sont magnifiques. J'ai bien ri en lisant l'anedocte sur votre accent !!!

    RépondreSupprimer
  2. Eh! oui! le beau temps est revenu et aujourd'hui, nous nous sommes promenés à Biarritz. Bien agréable! Nous reprenons la route demain. Nous faisons en effet de bien agréables rencontres. Eh! oui! Céline semble être devenue la référence pour la parlure québécoise...

    RépondreSupprimer
  3. Et bientôt sera Fred Pellerin ! Bonne route les amis.

    RépondreSupprimer
  4. Vous n'êtes franchement pas chanceux avec la météo et malheureusement ça ne semble pas vouloir s'arranger dans les prochains jours dans les Pyrénées. C'est vraiment une année exceptionnellement moche pour venir pédaler en France. On va tout de même croiser les doigts pour vous. bon maintenant que vous attaquez la montagne la route va être plate, Denise va apprécier ;-) .
    Pour les remarques sur la chanteuse, vous n'avez qu'à dire que c'est le nom de votre tandem et qu'en pédalant la chaine chante le Titanic...
    Allez on vous souhaite au moins plein de temps sec et du soleil pour ces prochains jours.
    Bonne route

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et bien, les deux derniers jours ont été splendides! Mais ça risque effectivement de se gâter! Aujourd'hui, de gros zigzag entre Biarritz, Saint Jean de Luz et Espelette...pour pimenter la route pas trop plate!

      Supprimer